croche
ARTICLES DE PRESSE
CANTIQUE
Estelle Revaz : « Cantique » ou le transfert d’inspiration

"De « Schelomo », d’Ernest Bloch et de « Pitture » d’Andreas Pflüger, Estelle Revaz donne une lecture d’une beauté souveraine, d’une grande fluidité associée à un sens aigu des nuances et de la construction. Grave et sensuel, son jeu exalte les appels au rêve de « Schelomo » et délivre dans « Pitture » un lyrisme intense…"
Yves Allaz

Scènes Magazine, No de novembre 2015

Estelle Revaz : Peintre au violoncelle

"« Cantique »…est un magnifique voyage au cœur des sens conduit par Facundo Agudin en totale complicité avec la soliste qui fait montre d’une maturité musicale souveraine. « Cantique » est un vrai beau disque qui impose sa personnalité singulière."
Dominique Rosset

L’Hebdo, 5 novembre 2015

Violoncelle chercheur

"La valaisanne Estelle Revaz ne se contente pas d’être jeune, talentueuse, jolie et remarquée dans le monde classique. La violoncelliste se lance, à 26 ans, dans un projet original… Un disque grave, incisif et exigeant où l’orchestre et la soliste jouent avec finesse et intelligence dans une belle symbiose musicale."
Sylvie Bonier

LE TEMPS, 7 novembre 2015

CANTIQUE

"Schelomo, rhapsodie hébraïque pour violoncelle et grand orchestre (1916) ne saurait laisser indifférent tant son intériorité et sa force émotionnelle mais aussi ses élans de révolte parcourent une interprétation très réussie où la soliste suisse Estelle Revaz défend ardemment et avec grande sensibilité cette œuvre bouleversante et d’une véracité indéniable."
Jean-Luc Caron

ResMusica, 13 décembre 2015

Poèmes symphoniques baroques

"Le talent à la fois précoce et puissamment enraciné de la jeune soliste Estelle Revaz (...) Cet album semble véritablement noyauté par l’ardent lyrisme de la violoncelliste. L’occasion de faire la connaissance d’une jeune virtuose en plein envol…"
Marie-Alix Pleines

Le Courrier, 25 septembre 2015

Estelle Revaz cultive le transfert d’inspiration

"Dans la Rhapsodie hébraïque d’Ernest Bloch, Estelle Revaz déploie une sonorité ample et généreuse adoptant des tempi plutôt lents et risqués mais qui font de cette pièce le centre de gravité du disque. Dans « Pitture » d’Andreas Pflüger, la dédicatrice de ce nouveau concerto tient tête à l’orchestre avec fougue et conviction."
Matthieu Chenal

24 Heures, 7 novembre 2015

Reger, Bloch, Pflüger

"Le jeu d'Estelle Revaz est subtil et la soliste sait mettre en valeur les oeuvres qu'elle interprète, s'effacer derrière elles pour laisser place à l'imaginaire de l'auditeur."
B.Gandois

Le Revue Musicale der Suisse Romande, Septembre 2015